Le Parlement Européen

Le Parlement Européen

Les instances européennes régissent depuis leur création la législation des États membres de l’Union Européenne. Parmi ces instances qui dirigent l’Europe, le Parlement Européen fait figure de co-leader du pouvoir législatif.

Mais à quoi sert le Parlement Européen ? Quelles sont ses compétences ? Quelle est la position des candidats face à cette instance européenne ?

Le Parlement européen, c’est quoi ?

Le Parlement européen, créé en 1979, est l’institution représentant les peuples des États membres de l’Union Européenne. Il est composé de 751 députés européens élus au scrutin proportionnel plurinominal tous les 5 ans. Chaque pays dispose d’un nombre de sièges différent : la France possède 72 sièges.

Le Parlement partage le pouvoir législatif européen avec le Conseil de l’Union Européenne, appelé aussi Conseil des ministres. C’est à dire qu’il doit voter les lois et le budget en accord avec le Conseil de l’UE.

Le Parlement se réunit une semaine par mois pour des sessions plénières au siège à Strasbourg.

Comme en France, il est composé de différents groupes parlementaires équivalents à la gauche, à la droite, au centre ou encore à l’extrême droite.

Quelles sont ses compétences ?

Le Parlement dispose de 3 grandes compétences :

-    Législatives :

Il peut demander à la Commission européenne de soumettre les propositions de textes qui lui semblent nécessaires

Il participe à l’adoption des actes juridiques avec le Conseil de l’UE

-    Budgétaires :

Il établit le budget annuel avec le Conseil de l’UE

-    Contrôle de l’exécutif de l’UE :

Il peut censurer la Commission européenne qui doit démissionner

Il élit le président de la Commission européenne et approuve le choix des autres membres de cette même Commission

Il peut poser des questions écrites ou orales au Conseil et à la Commission concernant leurs actions

Il dispose d’un droit d’accès à la Cour de justice afin de sauvegarder ses prérogatives face au Conseil et à la Commission

Quelle est la position des candidats ?

François Fillon

Le candidat républicain veut « une Europe nouvelle ». Il propose pour cela de reformer et simplifier ses institutions qu’il juge défaillantes pour le moment. Le Parlement Européen pourrait donc faire parti du chantier de François Fillon dans la réforme des institutions.

cit_fill.png

Benoit Hamon

Même projet pour le candidat socialiste. Il veut démocratiser « le gouvernement économique de la zone euro pour la croissance durable et l’emploi ». Pour cela il souhaite un nouveau traité budgétaire et une assemblée démocratique représentative constituée de parlementaires élus par les citoyens.

Jean-Luc Mélenchon

Le candidat de l’extrême gauche est, quant à lui, radical, il veut tout simplement sortir des traités européens et ainsi se libérer de l’euro et de toutes les instances de l’Union Européenne y compris le Parlement.

Marine Le Pen

Même combat pour la leader de l’extrême droite. Dès son arrivée au pouvoir, elle voudrait organiser un référendum pour demander aux français s’ils souhaitent rester dans l’Union Européenne. Son objectif : retrouver la souveraineté nationale perdue à cause de l’Union Européenne.

Emmanuel Macron

Le leader du mouvement En Marche ! veut renforcer l’UE et ses instances pour rétablir de la confiance en l’Europe. Le rôle du Parlement devrait notamment évoluer : Emmanuel Macron parle de la création d’un poste de ministre de l’Économie et des Finances de la zone euro qui aura la responsabilité du budget de la zone euro sous contrôle d’un Parlement de la zone euro.

Nicolas Dupont-Aignan

Le candidat de Debout pour la France propose un remplacement de l’Union Européenne par une Communauté des États Européens. Ainsi il voudrait d’abord sortir des traités européens afin de laisser place à cette nouvelle communauté. Le Parlement Européen deviendrait l’Assemblée des États dont les membres seront désignés par les parlements nationaux.

Vers un Frexit ?

Vers un Frexit ?

La croissance économique

La croissance économique