La croissance économique

La croissance économique

En avril 2013, suite aux propos “anti-austérité” d’Arnaud Montebourg, le Président François Hollande avait déclaré: “L’objectif c’est la croissance”. Aujourd’hui, la croissance économique se présente comme l’objectif de nombreux candidats à la présidentielles de 2017. Ainsi, on peut se demander sur quoi repose cette croissance économique si recherchée…

Le Récap’: La croissance, qu’est-ce que c’est ?

La croissance économique est l’augmentation durable de l’activité économique que l’on estime grâce à la variation des prix, de la production, des revenus.

On mesure la croissance grâce:

-       au Produit Intérieur Brut ou PIB, qui représente la valeur de tous les biens et services produits à l’intérieur du pays 

-       au Produit National Brut (PNB) qui tient compte des flux de revenus des facteurs économiques entre un pays et le reste du monde.

En général, on calcule le taux de croissance du PIB tous les trimestres.

→ Quelles sont les sources de la croissance ?

La croissance est due à différents facteurs. On parle essentiellement du facteur travail qui représente la quantité de travail, c’est à dire, la quantité d’heures de travail mobilisées dans la production et du facteur capital qui représente le stock de capital fixe circulant, c’est-à-dire le stock de capital technique ou physique. A cela il faut ajouter la productivité de chacun de ces facteurs au cours du processus de production. Les paramètres ci-dessous peuvent ainsi être source de croissance:

→ La croissance aujourd’hui en quelques chiffres

Croissance aujourd’hui en France selon la Banque Mondiale (chiffres de 2015)

-       Augmentation de 1,274 % 

→ La croissance, un but à atteindre à tout prix ?

La question est de savoir si la croissance est un objectif à atteindre à tout prix en produisant toujours plus et cherchant à être toujours plus productifs. Ainsi, les paramètres environnementaux et le bien-être pourraient être pris en compte pour juger de la prospérité d’une économie. On peut prendre l’exemple au Bhoutan a été développé le BNB ou “Bonheur National Brut” qui se présente comme un indicateur de Bien-être alternatif au PIB.

Que proposent les candidats ?  

→ François Fillon

Le candidat Les Républicains prévoit de se mobiliser “contre la croissance molle”. Pour lui, dans la recherche de croissance, “la France a tout essayé … sauf ce qui marche partout ailleurs.” Il veut donc mener “une politique économique qui place les entreprises au cœur de la croissance, et qui leur donne les moyens de se développer et de créer des emplois.”

De plus, il déclare qu’il est “possible de concilier croissance économique et préservation de l’environnement.” notamment par le développement des énergies renouvelables, les circuits courts et le recyclage.

Plus de détails : https://www.fillon2017.fr/projet/

Marine Le Pen

La candidate du Front National souhaite relancer la croissance en instaurant “un vrai patriotisme économique” (libération des contraints européennes, soutien à l’innovation française) et agir pour le pouvoir d’achat.

Plus de détails: https://www.marine2017.fr/

 

 

Benoît Hamon

cit_ham.png

 

Le candidat du Parti Socialiste établi un constat: “les peuples souffrent d’une croissance trop faible”. De ce fait, il veut “démocratiser le gouvernement économique de la zone euro pour la croissance durable et l’emploi”. Pour y parvenir, il prévoit de proposer un nouveau “traité budgétaire”. Ces choix politiques devront être décidés par des parlementaires élus par les citoyens.

Plus de détails: https://www.benoithamon2017.fr/

 

Jean-Luc Mélenchon

Pour le candidat de la France Insoumise, il faut “définir de nouveaux indicateurs de progrès humain”. En effet, selon lui, l'activité humaine ne doit plus être réduite aux seuls chiffres de la croissance, des cours de la Bourse ou des chiffres du déficit public.On devrait au contraire viser des “objectifs de bien-vivre et de progrès humain”. 

Plus de détails: https://jlm2017.fr/

 

→ Emmanuel Macron

Le candidat En Marche déclare vouloir “accélérer l’émergence d’un nouveau modèle de croissance réconciliant transition écologique, industrie du futur et agriculture de demain.” en recréant une “mobilité économique et sociale par le numérique, la recherche et l’innovation, le travail et l’entrepreneuriat.”

Plus de détails: https://en-marche.fr/

 

Nathalie Artaud

Pour la candidate de Lutte Ouvrière, chaque fois que la croissance économique augmente, c’est la “croissance de l’exploitation” qui augmente, une “croissance dopée par gouvernement au pouvoir”.

Plus de détails: https://www.lutte-ouvriere.org/

 

Jacques Cheminade

Le candidat de Solidarité et Progrès pense que la Mer est une source de croissance pour l’avenir. C’est pourquoi il cite ces mots que l’on attribue à Richelieu: “Les larmes de nos souverains ont le goût salé des océans qu’ils ont ignoré”.

Plus de détails: http://www.cheminade2017.fr/

par Rozenn Audinet

 

Le Parlement Européen

Le Parlement Européen

Les frontières : un enjeu européen

Les frontières : un enjeu européen