Rechercher sur le site !

Une nouvelle page

Une nouvelle page

Chers abonnés, chers fidèles du carnet,

Vous qui nous suivez depuis le début, ou à vous les nouveaux arrivants, nous sommes très heureux de pouvoir vous dévoiler aujourd'hui la nouvelle formule du carnet politique pour cette rentrée 2017-2018 !

Moderniser nos formats

Suite au succès des tutos politiques lors de la dernière campagne présidentielle, le carnet politique continuera cette année de décrypter l’actualité via des articles synthétiques et pédagogiques sur les réseaux sociaux ! Nos formats seront retravaillés pour s’approcher au mieux de vos attentes et de la façon dont l’information est consommée en ligne aujourd’hui.

Vous pourrez également nous poser vos questions sur la page dédiée à cet effet ou directement sur les réseaux sociaux !

Créer davantage d’interactivité  

Cette année, le carnet politique a l’ambition de vous faire vivre pleinement l’actualité politique sur les réseaux sociaux ! On vous donne donc rendez-vous sur notre page facebook et notre compte twitter pour débattre et discuter des derniers évènements politiques qui ne manqueront pas de rythmer l’actualité ! N’hésitez pas à réagir et donner votre avis dans les commentaires.

La rédaction recrute !

Le carnet politique est toujours à la recherche de jeunes talents qui aimeraient mettre leur plume au service de l’actualité politique et de son décryptage. Si tu es intéressé(e), n’hésite pas à nous laisser un mot sur le site dans la rubrique « Rejoindre la Rédaction » ! Il est également possible de nous proposer des contributions ponctuelles. Petite nouveauté : la rédaction recherche des graphistes qui seraient motivés pour illustrer nos articles et créer de jolies infographies pour les réseaux sociaux !

Merci à tous pour votre fidélité et à bientôt !

L'équipe du carnet politique 4.0

 

A quoi servent les élection sénatoriales ?

A quoi servent les élection sénatoriales ?

Allons Enfants : quand la jeunesse revendique sa place à l'Assemblée

Allons Enfants : quand la jeunesse revendique sa place à l'Assemblée