Que propose vraiment Jean-Luc Mélenchon ?

Que propose vraiment Jean-Luc Mélenchon ?

Le député européen et fondateur de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a réalisé son pari dimanche 5 février en réalisant un meeting en hologramme. Il a ainsi réuni 18 000 personnes à Paris et Lyon et totalisé 1 million de vues sur Youtube. Mais que contient réellement le programme de Jean-Luc Mélenchon ? On vous propose une liste (non exhaustive) de ses principales propositions.

Le fondateur de La France Insoumise aborde plusieurs thèmes plus ou moins approfondis dans sa campagne pour les présidentielles 2017. Ces thèmes ont été votés par les quelques 11 362 partisans de la France Insoumise pour en désigner l’importance.

Démocratie

Sa mesure phare, le passage à une 6e République a fait beaucoup parler d’elle ces dernières années. Il souhaiterait introduire l’initiative populaire, les citoyens pourraient alors déposer des propositions de lois qui seront débattues à l’Assemblée Nationale si elles réunissent assez de partisans.

Dans une même idée d’approfondissement de la démocratie, il propose une utilisation massive du référendum. Proposition qui revient dans beaucoup de programmes pour cette présidentielle.

Enfin, il avance la possibilité de révoquer un élu même lors de son mandat.

Politique extérieure

En ce qui concerne la politique extérieure, Jean-Luc Mélenchon propose une refondation démocratique des traités de l’Union Européenne. Il dénonce ces politiques d’austérité inefficaces.

Il souhaite également se détacher de la dépendance militaires des Etats-Unis et ainsi se rapprocher des alliés en Méditerranée et sur le continent africain.

Dans le même esprit, la France Insoumise se retire du TAFTA (le partenariat commercial entre les Etats-Unis et l’Union Européenne) et du CETA (partenariat commercial entre le Canada et l’U.E). Proposition soutenue par 48 % des militants de FI (France Insoumise).

Travail

Affichant leur désaccord sur la loi Travail depuis 2016, les militants de la France Insoumise votent à 43,5 % le retrait de la loi El-Khomri et souhaitent effectuer « de vraies 35 heures pour ensuite passer aux 32 heures ».

Économie

Pour le volet économie, JLM envisage une séparation des banques d’affaires et de détails pour éviter une nouvelle crise financière.

Un SMIC revu à la hausse passant de 1143,72 euros à 1300 euros, serait alors propice à une hausse du pouvoir d’achat des français de même que les salaires des fonctionnaires seront revalorisés.

Le candidat de laFrance Insoumise, misant sur les connaissances et les compétences de la France en matière maritime envisage la création d’une « université internationale de la mer ». L’espace maritime s’il fait l’objet de 100 milliards d’investissements pourrait créer 300 à 400 000 emplois.

Culture

Concernant ses projets pour la culture, il préconise d’utiliser 1 % du PIB de la France, soit environ 20 milliards d’euros, pour promouvoir mais aussi « créer ». Autre chapitre important, celui des intermittents du spectacle, que Mélenchon veut protéger car pour lui « avant la diffusion de la culture, il y a la création ! ».

Il désire notamment bâtir une puissante industrie du jeu vidéo en France.

Écologie  

On ne lui fera pas dire deux fois, Jean-Luc Mélenchon est un grand partisan de l’écologie et défend dans son programme, une transition énergétique immédiate grâce à une « planification écologique ». En outre, 36 % des militants FI souhaitent sortir du nucléaire et passer ainsi aux énergies renouvelables.

Il va même plus loin et propose la protection de ce qu’il qualifie de biens communs (l’eau, l’air, la monnaie…) devenant alors une priorité pour l’État.

Si Jean-Luc Mélenchon défend dans son livre « L’ère du peuple » (Fayard, 2014) ses idées plus détaillées, le financement de son projet reste vague. En abordant des thèmes souvent marginalisés par les autres candidats à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon se démarque et signe sa marque de fabrique : les citoyens avant tout !

La suite, aux prochains meetings !

par Elsa Baudry

Si les candidats à la présidentielle étaient des personnages d'Harry Potter !

Si les candidats à la présidentielle étaient des personnages d'Harry Potter !

La folle campagne

La folle campagne