Les jeunes en campagne : Pierre-Alexandre et l’UPR de François Asselineau

Les jeunes en campagne : Pierre-Alexandre et l’UPR de François Asselineau

Ils sont des milliers. Eléments moteurs mais souvent peu mis en avant, des milliers de jeunes s’engagent dans la campagne présidentielle. Nous sommes partis à leur rencontre. A travers une série d’interviews, les militants des différents partis vous présentent leur candidat !

Pierre-Alexandre a 34 ans, travaille dans le conseil et vit à Londres depuis 10 ans. Diplômé de l’IEP de Paris et de la LSE il fonde en 2007 une association étudiante qui existe toujours aujourd’hui. Il adhère en 2014 à  l’Union Populaire Républicaine qu’il décrit comme « le cinquième parti de France en nombre d’adhérents et ce, presque sans aucune couverture médiatique ». Aujourd’hui, il est le délégué de l’UPR pour la zone Europe du Nord. 

Quel personnage de fiction serait le candidat que tu soutiens ?

Peut-être Obi Wan Kenobi, sage et puissant à la fois, maîtrisant la Force, à la fois héritier de la tradition et source d’inspiration pour les futurs Jedis.

Selon toi quelle est la principale qualité de ton candidat ? Son principal défaut ?

Principale qualité : il s’adresse à l’intelligence des Français.

Principal défaut : il a tendance à parler trop longtemps.

Quelles sont les raisons de ton engagement auprès de ce candidat ?

Son puissant discours de vérité qui s’adresse à l’intelligence des Français et ne se contente pas de slogans infantilisant.

Sa capacité à rassembler les Français au-delà du clivage droite-gauche autour de l’essentiel : la souveraineté de notre pays et la rétablissement d’une démocratie réelle.

Mais aussi l’image positive qu’il donne de la France et de son histoire, dans un contexte où tout est fait pour briser la volonté de vivre du peuple français par la culpabilisation et la volonté de supprimer la culture et la langue françaises et d’effacer mille ans d’histoire au profit d’une entité abstraite et dystopique : l’Europe.

Selon toi quelle est la mesure-phare de ton candidat ?

La sortie sereine mais unilatérale de l’Union Européenne de l’euro (le retour au franc serait en réalité assez facile à mettre en œuvre) et de l’OTAN (qui est une alliance obsolète sous clé américaine). Sans sortie de l’Union Européenne qui a effectivement mais insidieusement volé le pouvoir au peuple français pour le donner à un aréopage de technocrates non-élus à Bruxelles, rien de fondamental n’est plus possible en politique.

Quelles mesures pour la jeunesse ton candidat a-t-il dans son programme ?

François Asselineau s’adresse à tous les Français. Cela dit, le triple Frexit (énoncé en haut) est précisément une mesure audacieuse pour que la jeunesse française puisse rebâtir une France qui, loin de se refermer sur elle-même, sera indépendante des Empires, inscrite dans la multipolarité et pleinement reconnectée au monde, notamment à ses territoires d’Outre-Mer et à la Francophonie. Un projet exaltant pour une jeunesse française pétrie d’idéal, qui veut s’assumer et vivre réellement libre (et pas seulement libre de consommer).

Pour quelles raisons ton candidat va-t-il gagner en mai prochain ?

Son discours serein de vérité, d’espoir et de redressement national, sans xénophobie ni dérapage, ni discrimination et qui va instantanément capturer l’imagination des Français, malgré la censure médiatique. Il est celui que les Français attendent, j’en suis convaincu.

Quel est le candidat/adversaire que tu redoutes le plus ?

Le candidat que je redoute le plus pour la France, c’est Emmanuel Macron dont la popularité factice repose sur des mensonges sur lui-même, une absence de programme et des artifices de communication qui hypnotisent un grand nombre de gens. Emmanuel Macron est une apparence cosmétique de changement, soutenue par la haute finance et par les vieux chevaux de retour du système qui se sont rangés derrière lui pour continuer à tirer les ficelles en coulisses. Ancien banquier d’affaires, Macron est un peu le joueur de flûte de Hamelin directement au service de l’oligarchie financière euro-mondialiste dont les excès sont en train de rendre la France invivable et ont provoqué l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis.

Que feras-tu le soir du second tour de l’élection présidentielle ?

Je ne sais pas encore. Tout dépendra du résultat du premier.

propos recueillis par Fabien Marchesini

 

Le Pen : son programme au-delà de l’immigration

Le Pen : son programme au-delà de l’immigration

Hamon : son programme au-delà du revenu universel

Hamon : son programme au-delà du revenu universel