Les candidats de la société civile

Les candidats de la société civile

  Parmi la multitude de candidats se présentant au départ de la course à l’Elysée, des candidats se distinguent des « ténors » politiques membres des grands partis.   Face à ces professionnels de la politique, un mouvement dualiste émanant de la société civile s’insère dans cette course. En ce sens, deux mouvements, deux candidats se sont déclarés, il s’agit de la candidate issu de LaPrimaire.org Charlotte Marchandise et le candidat représentant l’appel des mouvements citoyens, Alexandre Jardin.

Une candidate issue de LaPrimaire.org

Charlotte Marchandise :  Née le 13 août 1974, cette Rennaise titulaire d’un Bac C (qui correspond au Bac S d’aujourd’hui), d’un niveau DEUG de Gestion et d’Économie au sein de l’université Paris X et qui a le goût de l’inter-culturalité, est actuellement formatrice ainsi qu’adjointe déléguée à la santé à la mairie de Rennes depuis 2014. Elle est également élue à la présidence du réseau des villes-santés françaises de l’Organisation Mondiale de la Santé.

  Charlotte Marchandise est élue, le 31 décembre 2016, candidate de LaPrimaire.org à l’issue d’un scrutin qui a réuni 30 000 votants via internet. Elle fut désignée parmi 215 candidats et parmi cinq finalistes.

   Après des mois d’attente, la primaire qui a établi le vote démocratique en ligne, a désigné son champion ou plutôt sa championne, en effet c’est Charlotte Marchandise qui a su sortir du lot des 215 candidats initiaux ainsi que les 16 candidats du 1er tour qui s’est déroulé le 14 juillet, et enfin qui fut désigné face à quatre autres finalistes que sont Michel Bourgeois, Roxane Revon, Michael Pettini et Nicolas Bernabeu. La candidate se revendique comme une candidate issue de la société civile qui se place face aux partis politiques qui ne représenteraient plus les citoyens français.

Un programme se proclamant citoyen

   Le programme de Charlotte Marchandise se divise en quatre grands axes : démocratie, société, transition énergétiqueet international.

  Pour le premier axe, la candidate propose l’écriture d’une nouvelle constitution d’ici deux ans, avec la participation des citoyens, d’appliquer la charte Anticor qui porte sur la corruption ou encore le cumul des mandats ainsi que la création d’une assemblée délibérative composée de citoyens désignés par tirage au sort.

  Sur le thème de la société, la principale proposition est le revenu de base pour tous. La candidate propose aussi de reconstruire l’école avec des pratiques innovantes et citoyennes.

  Sur le troisième axe, il y a une volonté de mettre en place d’ici 2050 « le scénario négaWatt » afin d’atteindre le but de 100 % d’énergie renouvelable ainsi que favoriser l’agriculture biologique.

  Enfin sur le sujet international, la candidate citoyenne souhaite promouvoir la paix, la solidarité et une politique humaniste au sein des institutions européennes et des Nations Unies ainsi que de promouvoir un commerce équitable plus juste.

  Il est important de préciser qu’il s’agit d’un projet encore en construction selon Charlotte Marchandise et ses équipes.  

Une qualification pour la présidentielle suffisante ?

  Charlotte Marchandise est donc élue démocratiquement et porte un projet, mais sa qualification à la présidentielle n’est pas encore acquise. Deux obstacles bloquent, pour le moment, les chances de concourir pour la candidate de LaPrimaire.org à l’élection en mai prochain: les financements et les parrainages. En effet le site de cette primaire revendique près de 70 000 euros de financement sur les 300 000 requis. De plus, réussira-t-elle à trouver les 500 parrainages ? Rien n’est encore acquis.

  Dans tous les cas, malgré la relative chance de remporter l’élection présidentielle de 2017, Charlotte Marchandise peut porter les idées de LaPrimaire.org et des citoyens qui la composent au sein du débat public, et permettre à la société civile de prendre un peu plus de poids au sein de ce débat.

Le candidat du mouvement citoyen

Alexandre Jardin :  Né le 14 avril 1965 à Neuilly-sur-Seine, il fait ses études à l’école alsacienne avant d’être diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.

  Alexandre Jardin est connu avant tout comme étant écrivain notamment Le Zèbre pour lequel il obtient le prix Femina de 1988, cet ouvrage sera par la suite adaptée au cinéma quelques années plus tard. La vie d’Alexandre Jardin est marquée par un engagement associatif fort à l’image de la création de Bleu Blanc Zèbre en 2015. L’écrivain est souvent présent dans les médias comme l’illustre son passage remarqué dans l’Emission Politique face à Bruno Le Maire sur France 2. 

  Il fut proche auparavant d’hommes politiques comme Emmanuel Macron. Le 3 décembre 2016 sur l’antenne de France Info il annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 où il se présente comme le candidat de l’Appel des mouvements citoyens dont Bleu Blanc Zèbre fait partie.

Une candidature qui place le citoyen au cœur du programme

  Au sein du programme d’Alexandre Jardin, élaboré avec Robert Branche, le citoyen est au cœur de l’élaboration du programme, mais aussi au centre des propositions.

  Tout d’abord, le programme est établi avec une méthode revendiquant sa nouveauté. En effet ce programme serait élaboré avec les professionnels, mais aussi les citoyens. Ce programme souhaite se baser sur des solutions qui ont déjà été expérimentées et qui ont prouvé leur fonctionnement. Le changement de méthode s’inscrit aussi par la mise en place de valeurs communes et l’établissement d’un président qui ne ferait que présider et qui ne ferait pas tout en détail, c’est-à-dire qui ne se confondrait pas avec le chef du gouvernement ou l’Assemblée Nationale.

  Ensuite, le programme s’axe sur plusieurs points. Le premier est de redonner le pouvoir aux territoires. Le deuxième est que le citoyen soit acteur et non plus qu’un simple électeur, il faut que celui-ci soit aussi informé notamment sur les différents impacts de ses achats. Le prochain axe est le programme citoyen, ou plutôt les programmes citoyens qui sont des programmes initiés par des citoyens, des entreprises, des associations qui pourraient « guérir les fractures du pays ». Enfin le dernier axe est un État recentré, basé sur la réorganisation des territoires notamment. De plus, sur les affaires internationales, Alexandre Jardin et son équipe proposent de baser l’Union Européenne sur des initiatives citoyennes ainsi que de pratiquer une politique de paix au niveau international.

Quelle place pour le mouvement des citoyens ? 

  Certes, le programme du mouvement initié par Alexandre Jardin opère un certain travail de fond, mais ce programme peut-il réussir à atteindre sa qualification à l’élection présidentielle en réunissant les 500 parrainages ?  Le « 1+1 » peut-il petit à petit réunir une majorité de Français ?

  Le candidat qui se dit soutenu par près de 60 000 soutiens s’annonce « très optimiste » quant à sa récolte des 500 parrainages.

 

  Si l’hypothèse d’une qualification se réalisait, le mouvement peut-il atteindre le second tour? Cette seconde hypothèse parait très peu probable, mais tant par son nombre, que par son travail, le mouvement des citoyens compte bien peser sur le débat public.

                                                       

                                                                             Victor Pelissier et Pierre Pelissier

 

#PenelopeGate sur Twitter : Fillon contre-attaque !

#PenelopeGate sur Twitter : Fillon contre-attaque !

Les meilleures punchlines politiques de la semaine !

Les meilleures punchlines politiques de la semaine !