Les meilleures punchlines politiques de la semaine !

Les meilleures punchlines politiques de la semaine !

Cette semaine encore, on a sélectionné pour vous les meilleures punchlines politiques sur la twittosphère. La semaine politique a été marquée par la victoire de François Fillon, qui sera le candidat Républicain de la prochain élection présidentielle en 2017 et l’ouverture, ce jeudi, de la primaire de la gauche.

Commençons par le fait marquant de cette semaine politique. Le candidat qui représentera la droite en mai prochain s’est exprimé sur le plateau du 20h de France 2. François Fillon est rentré ce dimanche soir en campagne et a 6 mois pour convaincre les Français qu’il doit être le futur président de la France.

Le résultat de la primaire de la droite a également fait réagir la classe politique à gauche. Le secrétaire du parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis a évoqué la victoire de la droite ultra conservatrice que défendait Fillon et Sarkozy face à la droite gaulliste que défendait Nathalie Kosciuko-Morizet et Alain Juppé. Le socialiste a laissé transparaitre sa déception face à ce résultat !

Quelques heures du résultat de la primaire de la droite et du centre, Nathalie Kosciuko-Morizet a rappelé que l’objectif de la droite pour la prochaine présidentielle sera de « rassembler notre famille pour rassembler les Français ». L’heure est donc au rassemblement du parti !

Autre évènement de la semaine politique, le rassemblement de la gauche à Bondy, samedi dernier pour promouvoir les valeurs de la gauche et la volonté de se réunir pour être plus fort en 2017. Claude Bartolone, Martine Aubry, Christiane Taubira, Anne Hidalgo, Sylvia Pinel ils ou plutôt elles étaient presque tous là.

Elle sera candidate à la présidence en 2017. Sylvia Pinel a profité du rassemblement de la gauche à Bondy pour annoncer sa candidature. Le rassemblement de « TOUTE » la gauche ne sera donc pas pour tout de suite puisque l’ancienne ministre du logement représentera le Parti Radical de Gauche dont elle est la présidente. Le tableau présidentiel se précise et les candidats à gauche se multiplient !

L’attaque de la semaine nous vient de celui qui sera candidat en janvier prochain à la primaire du Parti Socialiste : Benoit Hamon. Le frondeur a affirmé qu’une candidature de François Hollande à la primaire du parti serait « le reniement du quinquennat ». Le débat sur la future candidature du président actuel est au cœur de la scène politique et continue de diviser le parti. Alors François Hollande sera-t-il candidat à sa succession ? Ou passera-t-il par l’étape de la primaire ?

par Clément Caillive

 

 

François Hollande ne sera pas candidat

François Hollande ne sera pas candidat

Non au "vote utile" !