Les élections sénatoriales : mode d'emploi

Aujourd'hui se déroulent les élections sénatoriales. Elles concernent le renouvellement de 178 sièges sur les 348 qui composent la chambre. Cependant, il est parfois difficile de comprendre le fonctionnement de ces élections, qui en plus, se déroulent au suffrage indirect. En quelques points nous avons résumé pour vous leur déroulement : voici le mode d’emploi des élections sénatoriales.

Qui sont les électeurs ?

Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par un collège de grands électeurs d’environ 87 000 participants pour cette année. Ce collège est composé à 95% de délégués des conseils municipaux et les 5% restant sont des députés, des sénateurs, des conseillers régionaux et des conseillers généraux.

Quand ?

Depuis la réforme de 2003 les élections sénatoriales ont lieu tous les 3 ans.

Les dernières élections datent de septembre 2011, elles avaient fait basculer la majorité du corps sénatorial à gauche, pour la première fois depuis le début de la Vème République.

Combien de sénateurs ?

Les élections de 2014 concernent 178 sièges. Depuis 2003, le corps sénatorial n’est plus renouvelable que par moitié (il l’était avant par tiers) ce qui réduit le mandat des sénateurs de 9 à 6 ans.

Quel est le mode de scrutin adopté ?

Le mode de scrutin des élections sénatoriales est double :

  • Il y a d’abord le scrutin dit « majoritaire à deux tours » : ce mode de scrutin concerne les circonscriptions élisant un à deux sénateurs à l’image des deux départements Corse ou bien de la Dordogne.

34 circonscriptions sont concernées soit 59 sièges.

  • Les circonscriptions élisant trois sénateurs ou plus, tels que les Bouches-du-Rhône ou le Finistère, sont concernées par le scrutin « à la représentation proportionnelle » c’est-à-dire que le nombre d’élus est proportionnel au nombre de suffrages obtenus par chaque liste. 29 circonscriptions sont concernées soit 119 sièges.

Qui sont les candidats au poste de sénateur ?

 Pour être éligible il faut avoir 24 ans. La limite d’âge a été abaissée en 2011, dans le but de rajeunir cette chambre jugée trop « gérontocratique ». L’âge moyen des candidats de cette année est de 55 ans.

Il y a par ailleurs plus de femmes candidates qu’en 2011 : elles sont 42,1%.

Quelle est la composition actuelle du Sénat ?

Il existe actuellement 7 groupes politiques au Sénat :

  • Le groupe Communiste, Républicain et Citoyen : 5 sièges sont concernés par le renouvellement (soit 25% du groupe).
  • Le groupe Socialiste: 65 sièges sont à renouvelé (soit 50% du groupe)
  • Le groupe Ecologiste: aucun siège n’est concerné par le renouvellement de cette année.
  • Le groupe de Rassemblement démocratique et social européen : 12 sièges sont à pourvoir (soit 63% du groupe)
  • L’Union des démocrates et indépendants : 13 sièges (soit 41% du groupe)
  • L’UMP: 77 sièges (soit 58% du groupe)
  • 3 sénateurs ne figurant sur aucune liste.

Comment est désigné le président du Sénat ?

Poste actuellement occupé par Jean-Pierre Bel, sénateur de l’Ariège, le président du Sénat est élu par l’ensemble du corps sénatorial, tous les 3 ans, quelques temps après les élections. Jean-Pierre Bel a annoncé qu’il ne se représentera pas cette année.

Au regard de la tendance actuelle, la majorité du sénat passera certainement à droite. L’UMP prévoit l’organisation de primaires le 30 septembre qui se joueront entre Jean-Pierre Raffarin (sénateur) et Gérard Larcher.

Les autres candidats possibles sont : Philippe Marini (Droite Populaire), Nathalie Goulet (UDI), Didier Guillaume (PS).

Pour en savoir plus sur le déroulement de l’élection : Site des élections sénatoriales : http://www.senat.fr/senatoriales2014/

S’il vous reste des questions, posez les dans les commentaires ci-dessous, l’article sera enrichi au cours du temps !

Capucine Personnic @capucineperso

Sénatoriales
Sénatoriales

Image en tête d'article : « L'hémicycle du Sénat français en septembre 2009 » par Romain Vincens — Travail personnel via OTRS. Sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:L%27h%C3%A9micycle_du_S%C3%A9nat_fran%C3%A7ais_en_septembre_2009.jpg#mediaviewer/File:L%27h%C3%A9micycle_du_S%C3%A9nat_fran%C3%A7ais_en_septembre_2009.jpg

Les procès médiatiques, quand les journalistes se font juges

Dessin de la semaine : Les spin doctors de Nicolas Sarkozy