Tant de chemin parcouru

Il y a un an presque jour pour jour, nous nous lancions dans un projet un peu fou. Devenu en octobre Le Carnet Politique, cette belle aventure a connu un succès que nous ne pouvions prévoir et dont nous ne pouvons que vous remercier.

Plus de 26 000 vues sur notre blog, près de 70 articles, 16 étudiants et 1 mission : apporter de nouveaux regards sur la politique. Toujours, nous avons voulu rester fidèles à notre vocation première et poursuivre un but qui peut paraître utopique, que nous vous décrivions dans notre premier article :

Notre vocation est d’aborder l’actualité politique sous de nouveaux angles, avec une sensibilité différente et un regard neuf, sans prétention mais avec conviction, sincérité et souci de vérité, parce que la politique peut encore changer les choses.

 

Depuis un an maintenant, nous efforçons donc de vous apporter de nouveaux regards sur la politique, et de partager avec vous notre passion pour la chose publique. Dans ce but, nous sommes allés à la rencontre de personnalités politiques de tous horizons, de Michel Rocard à Nicolas Dupont-Aignan en passant par Yves Jégo ou Denis Payre.

Surtout, nous avons couvert de notre mieux les événements politiques qui ont marqué l'année qui vient de s'écouler: les divisions à l’UMP, les élections municipales, la place du loup en France (vous avez été nombreux à nous en parler), le retour de la Russie dans le jeu diplomatique, les élections européennes

 

Tant et tant de sujets pour lesquels nous avons voulu vous parler du fond, plutôt que de l’agitation qui secoue trop souvent les médias. Nous avons sans cesse voulu privilégier le recul à l’instantané. Et nous souhaitons, plus que jamais, porter un nouveau souffle sur le traitement de l’actualité politique en France, qui peut se résumer en trois mots : jeune, sérieux et passionné.

  • Jeune, car nous ne sommes que de simples étudiants sans prétention mais emplis de convictions, conscients de leur ignorance sur de nombreux sujets mais désireux d’apprendre.
  • Sérieux, car nous pensons que l’on ne peut pas parler de sujets aussi importants avec légèreté et imprécision.
  • Passionné, car c’est ce que nous sommes.

 

A l’origine, nous étions deux. Nous sommes maintenant une quinzaine d’étudiants rédacteurs, de tous horizons politiques et géographiques. Ce projet est désormais une belle réalisation collective et une formidable aventure humaine. Pour cela, nous souhaitons remercier et féliciter chacun des membres de cette belle équipe, soudée, dynamique et motivée. C’est avec une immense fierté que nous portons ce projet avec votre soutien.

Alors merci. Merci, car vous avez été nombreux à lire nos articles et à y réagir. Merci car vous êtes toujours plus nombreux à nous témoigner de votre envie de nous rejoindre dans cette belle entreprise. Sans vous, rien de cela n’aurait été possible.

Vive la politique,

François d'Estais et Edouard Fouquet @fdestais et @edfou_

Contrôler son image, une question de survie en politique

Petit essai sur cette Europe qui ne s’assume pas