Rechercher sur le site !

Les jeunes dans les municipales‏: Pierre Cazeneuve (Allons Enfants)

   Le besoin de renouveau est plus clair que jamais, dans un paysage politique à bout de souffle. Aujourd’hui, la moitié des électeurs considère que l’offre politique n’est « pas assez variée et satisfaisante », d’après un sondage BVA pour i>Télé.  Les élections locales sont toutefois l’occasion d’engager un renouveau au sein d’une classe politique discréditée et mise à mal par les récents évènements. Ainsi, partout en France, des jeunes de tous les partis se sont ainsi lancés dans la campagne des élections municipales, bien décidés à porter un projet pour leur commune. Pierre Cazeneuve, 18 ans,  à la tête de « Allons Enfants », la plus jeune liste de France,  est candidat aux élections municipales à Saint-Cloud. Il a accepté de nous parler de son expérience.

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans ces élections municipales ?     La petite histoire qu'on aime bien raconter c'est qu'on était un petit groupe de jeunes et qu'on s'était retrouvé sans rien à faire un samedi soir dans la rue : pas un bar ouvert, pas une soirée proposée et on s'est dit que c'était impossible de vivre dans une ville aussi endormie. Puis l'idée a rapidement germé dans ma tête de monter une liste pour les municipales et deux mois après on avait notre première réunion à la ruche, notre QG, chez mes parents !

"On entend toujours parler du désintérêt des jeunes pour la politique. Nous, ce qu’on a constaté, c’est plutôt le désintéressement de la politique pour les jeunes"

Quelle vision avez-vous de la politique ?    Pleine d'espoir. J'ai envie de croire que tout est possible. Je ne supporte pas les clivages idéologiques stupides qui sont tout simplement contre-productifs. À 18 ans, on ne peut pas se priver de 50% des idées pour des raisons partisanes et c'est pour cela que j'ai tenu à avoir dans la liste des gens de toutes les sensibilités politiques. Je ne suis pas candide, simplement optimiste quant à la possibilité de pouvoir prendre dans chacun des partis le meilleur de leurs idées.

"Je ne supporte pas les clivages idéologiques stupides qui sont tout simplement contre-productifs" - Pierre Cazeneuve

Votre liste est très jeune, ne manquez-vous donc pas de crédibilité sur certains sujets tels que l’emploi, pourtant primordiaux pour les électeurs ?   C'est à la fois très juste, et partiellement faux. On est conscient que nous sommes jeunes, et que nous manquons beaucoup d'expérience -très peu d'entre nous sont sur le marché du travail- et d'expertise pour décemment proposer un projet d'emploi complet et global qui demande des années de travail et ça tombe bien… parce qu'on ne l'a pas fait ! Par contre, on a ciblé une partie du marché du terrain qui concernait beaucoup les jeunes, et notamment à Saint-Cloud, c'est l'entreprenariat. On a rapidement constaté qu'aucune structure ou aide quelconque n'était proposée pour les jeunes désirant monter une start-up et on a donc décidé d'y remédier en proposant un projet d'Incubateur pour proposer un environnement idéal et répondre à cette demande, multiplier les synergies et la solidarité entre les clodoaldiens...

Quelles idées et quel programme portez-vous pour Saint Cloud ? Nous défendons quatre grandes priorités pour Saint Cloud:

  • Saint-Cloud 2.0:

-Renforcer les liens entre les clodoaldiens avec une vaste plateforme d'échange de services où seront confrontées offre et demande: baby-sitting, covoiturage, stages, entretiens, cours... -Réinventer Saint-Cloud et en faire une ville délibérément tournée vers le futur où les nouvelles technologies sont au service de la démocratie et des citoyens: réseaux sociaux, sondages, services municipaux en ligne, newsletter, diffusion en live-stream des conseils municipaux.

  • La jeunesse:

-Rebâtir une nouvelle maison des jeunes: le Nuage, où nous pourrons nous retrouver, entreprendre et créer. -Favoriser les liens entre les générations pour aider les jeunes dans leurs projets professionnels et apprendre à mieux se connaître pour mieux vivre ensemble. -Créer un environnement propice à la création d'entreprises ou de projets en installant un incubateur de start-ups.

  • La culture et le sport:

-Faire vivre la ville au rythme de Rock en Seine avec une semaine du rock à Saint-Cloud: expositions, conférences, scènes libreset en proposant des réductions et des postes de bénévoles pour le festival à tous les jeunes. -Organiser un événement de renommée nationale chaque dimanche au Parc avec une scène électro où les clodoaldiens pourront venir pique-niquer et se détendre en écoutant de la musique: le Cumulus. -Augmenter l'accès aux infrastructures sportives de la ville avec un système de réservation sur internet, ouvrir la piscine pendant l'été, etc.

  • L'écologie:

-Remanier Saint-Cloud pour en faire une ville aussi verte que son parc. La mairie doit être un exemple d'économie d'énergie en installant des solutions durables dans les bâtiments de la commune: lampes basse tension, système de récupération d'eau de pluie, etc. -Inciter les citoyens à adopter un comportement plus respectueux de la nature: nous souhaitons favoriser le recyclage, subventionner les véhicules électriques, mettre en place des composts municipaux. -Sensibiliser les plus jeunes aux grands enjeux climatiques et environnementaux.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=xi-bb12cBWk] Quelles réactions observez vous auprès des électeurs ?   On a été très agréablement surpris de voir que les gens étaient réellement derrière nous et nous soutenaient à fond ! On a réussi à rassembler les jeunes notamment sur les réseaux sociaux ce qui était le but premier d'Allons Enfants. Mais après sur le terrain, au marché, on a compris que la partie de la population qui serait la plus réceptive… c'est les séniors ! Ils nous adorent et comme ils souffrent aussi du manque d'activité à Saint-Cloud ils ont vraiment envie de voter pour nous pour qu'on insuffle un second souffle à la ville. Une personne qui est venue à notre réunion publique est ressortie tellement convaincue qu'elle est passée à la Ruche le lendemain récupérer un carton entier de tracts pour les mettre dans les boites aux lettres de sa résidence. C'est ce genre de soutien qui nous donne confiance et qui nous rassure dans l'idée que ce que l'on fait c'est nécessaire et que cela peut réellement faire bouger les choses !

À quelle hauteur estimez-vous vos chances de réussite ? Vous êtes-vous fixés un objectif ?    C'est extrêmement compliqué de faire un pronostic. Avant tout on veut rester modeste, si on a un conseiller municipal (6%) ce serait déjà formidable mais on ne se met pas de limites, notamment sur la possibilité de se maintenir au second tour s'il y en a un et qui sait, d'être élu maire le 30 Mars !

Merci à Pierre Cazeneuve  d’avoir accepté de répondre à nos questions. Témoignage recueilli par François d'Estais (@fdestais)

Yves Jégo : "La République se fragilise"

Les jeunes dans les municipales : Ludovic Pajot (FN)

Les jeunes dans les municipales : Ludovic Pajot (FN)