Rechercher sur le site !

Comment définir la méthode Hollande ?

Par Vincent Malapert

Alors que le Président de la République est au plus bas dans les sondages, chacun s'interroge sur sa méthode. Mais comment définir la «méthode Hollande» ? Nous avions Nicolas Sarkozy l’«hyperprésident» qui était partout, décidait tout, légiférait après le plus banal des faits divers : si le style était musclé, il avait le mérite d’être clair ! La façon de présider de François Hollande est plus discrète, moins perceptible, mais est-elle pour autant moins efficace ? Quand certains le taxent d’un manque d’autorité, d’autres saluent une réelle culture du consensus. Fermeté camouflée ou dictature du compromis ?

De la même manière que personne ne l’avait vu venir dans la course à l’Elysée, peu de journalistes parviennent aujourd'hui à appréhender le style de la présidence Hollande. Cependant, les critiques ne manquent pas : absence d’autorité, de courage, incapacité de « trancher », silences lourds et troublants, … Mais ce portait peu flatteur correspond-il à la réalité ?

François Hollande l’a montré tout au long de sa carrière : il est le maître de la synthèse. Il a toujours eu le souci d’entendre toutes les voix, toutes les opinions et d’en dégager sa ligne. Si cette méthode n’affiche pas clairement la fermeté à laquelle le Président de la République a vocation à se prêter, il n’en est pas moins que sa pensée politique est aujourd’hui bel et bien lisible. Social-démocrate, européen convaincu, la politique réformiste qu’il mène depuis près de dix-huit mois imprime cette ligne qui n’a pas changé en trente ans de vie au service de l’Etat. De plus, cette stratégie met en place la démocratie sociale défendue depuis toujours par les sociaux-démocrates. C’est ainsi qu’émerge l’ANI, l’accord national interprofessionnel issu de négociations entre tous les syndicats et voté par une majorité de ces organisations professionnelles. Il permettra une sécurité renforcée pour les employeurs et les salariés sur le marché du travail.

Proposition 55 du programme présidentiel de François Hollande : la concertation dans la Constitution
Proposition 55 du programme présidentiel de François Hollande : la concertation dans la Constitution

Quant au manque de courage qu’on prête souvent au Président de la République, est-il justifié ? François Hollande est-il si peu apte à trancher et à incarner la fonction présidentielle ? Le chef de l’Etat a au contraire pris des décisions difficiles ces derniers mois, qui nécessitaient de réelles prises de position. Prenons par exemple la baisse du coût du travail, allégé de 4% en 2013 via le Crédit d’Impôt pour la Croissance et l’Emploi (CICE). Malgré tous les débats que suscite cette question dans la famille socialiste, François Hollande a su prendre ses responsabilités en appréhendant ce problème essentiel. Engager une guerre contre le terrorisme au Mali, faire voter la loi sur le mariage pour tous, prendre des mesures concrètes notamment sur les emplois aidés pour lutter contre le chômage : ce sont des prises de positions qui devraient être saluées !

La méthode Hollande, c’est une rupture dans la Vème République. La méthode Hollande, c’est faire barrage à la monarchie présidentielle en refusant le pouvoir absolu d’un homme, et en ayant au contraire le souci d’entendre toutes les sensibilités, notamment au sein de sa propre famille politique. C’est également savoir prendre ses responsabilités si, après dialogues et négociations, un choix s’impose. La méthode Hollande : fermeté camouflée ou dictature du compromis ? C’est finalement un mélange original des deux. Sera-t-elle fructueuse ? Réponse en 2017.

Vincent Malapert @VincentMalapert

[polldaddy poll=7572808]

Rencontre avec Denis Payre, président de Nous Citoyens

Rencontre avec Denis Payre, président de Nous Citoyens

Tout changer